Relations extérieures

Traditionnellement soucieux de son indépendance, l’Ordre académique de Saint-Michel ne s’affilie à aucune structure fédérative. Il entretient cependant des relations fraternelles avec de nombreuses autres associations estudiantines et folkloriques, tant que ces relations ne tendent pas à mettre en doute son indépendance.

Les relations extérieures de l’Ordre sont souvent dépendantes des affinités personnelles de ses membres (et plus particulièrement des membres de son comité). D’une manière générale, ses relations sont excellentes avec toutes les associations belges francophones de tradition catholique (étudiants portant la calotte). Certains membres entretiennent également de bons contacts avec des associations néerlandophones, notamment à Louvain et à Malines, ce dont l’Ordre bénéficie directement par le biais des invitations réciproques. Il en est de même pour des sociétés portant couleurs à l’étranger, qui ont avec certains commilitones une relation privilégiée. C’est notamment le cas en Allemagne, en Italie, en Suisse et en Autriche. Ces contacts permettent à l’Ordre académique de rehausser ses activités (notamment le Dies Natalis et Banquet de l’Archange) de la présence de délégations étrangères, ainsi qu’à ses membres d’être reçus comme des hôtes de qualité dans plusieurs villes universitaires d’Europe.

Ses relations avec la ville de Bruxelles et les autorités académiques de l’Université catholique de Louvain sont les meilleures qui soient (le recteur de l’UCL a été élevé au rang de chevalier de l’Ordre de l’Archange Saint-Michel en 2002).